Minutes: General Assembly, 17 October 2015

Minutes of the General Assembly,
University of Cambridge
West Road 7
Department of Politics and International Studies
Room G 2
17 October 2015 – 14 H. 30

Download | Version française.

Professor John Keiger, President of the Association, welcomed the members present and evoked the memory of Jacques Bariéty, President of the Association from 1983 to 2010, who died in 2014. He then referred to the conservation of the AIHCE archives in the possession of Mr. Bariéty by the Quai d’Orsay Diplomatic Archives housed at La Courneuve. Following a request by the services of the Archives on the modalities of the consultation, the President sought the opinion of the General Assembly. It was decided to make the AIHCE archives available for consultation, provided that such a request is addressed to the President of the AIHCE.

Professor John Keiger then moved to item 1 of the agenda.

1 – Overview of activities

The Chair detailed:

  • The Munich meeting in January 2011, at the invitation of Prof. Horst MÖLLER from the Institut für The meeting was accompanied by a symposium on French foreign policy in the Cold War.
  • A meeting in 2012 in Strasbourg about problems relating to the transfer of the Association’s bank accounts from LCL to La Banque Postale
  • A meeting in Paris in 2014, between the president, the treasurer and the general secretary to consider the settlement of financial issues and to discuss AIHCE future projects.This was followed in January 2015 by a further meeting of the president and the treasurer about the change of bank.
  • A meeting of the executive committee on March 12 2015, in Paris discussed the future projects of the Association and prepared the GA in Cambridge

He then presented the scientific activities and emphasized the publication of both the proceedings of the Amsterdam Symposium (under the direction of Profs. Fleury, Kovacs, Schramm and Knipping), and the proceedings of Luxembourg (under the direction of Charles Barthel). These proceedings were published in the collection of the Association “Europe and the Europes”, Peter Lang. Two scientific events were held in Munich in January 2011 and Cambridge in October 2015. The latter event will lead to publication in the collection of the Association.

He then highlighted the work of website renovation undertaken by Frédéric Clavert (Lecturer at Lausanne), whose responsiveness and competence he praised. We thus have a suitable website. It is now time to populate it.

Finally the president explained his development of contacts with the Association of young researchers in European history (RICHIE) and notably Christian Wenkel. Regular meetings have taken place to link both assoications’ websites, to consider the integration of RICHIE members into the AIHCE and its activities. This cooperation has resulted in the election of RICHIE representatives to the executive committee of the AIHCE.

2 – Financial Review

The floor was then given to Professor Chantal Metzger, Treasurer of the Association. She recalled the difficulties related to the change of banks and set out the financial situation. She distributed to the members present a financial statement. It is attached to these minutes.

On October 14th, 2015:

  • Savings account: 21 000 Euros
  • Current account: 92 Euros

She then raised the question of the cost of subscriptions. It was proposed to renew these at the following levels:

  • 30 Euros for one year, and 50 Euros for two, per member
  • 20 Euros for one year, and 30 Euros for two, for students, doctoral students, post-docs

It was also decided that contributions would not be taken for 2015, given the lack of activities, but begin from 2016.

3 – Acceptance of the Treasurer’s review of financial accounts

The General Assembly unanimously voted through the Treasurer’s presentation of the accounts.

4 – Renewal of Executive Committee

A number of members of the board did not stand for re-election: Profs. Franz Knipping, Horst Möller, Ion Bulei, Dusan Kovacs, Charles Barthel, and Jean-François Fayet. The other officers remained candidates for their succession: John Keiger, Chantal Metzger, Bruna Bagnato, Evgenia Obitchina Christine Manigand, Thomas Schramm, Frank Hadler, Jean-François Eck and Sylvain Schirmann.

Three colleagues sent letters of candidacy: Emmanuel MOURLON-DRUOL (University of Glasgow), Frédéric Clavert (University of Lausanne) and Gjergely Fejérdy (University of Budapest).

A debate took place on the absence of representatives from some European areas and of historians of Europe based outside Europe. It was decided that the Executive Committee should proceed by co-option to expand the committee to include colleagues in these areas. Contacts are to be made with colleagues working on areas from Central and Eastern Europe to the Iberian Peninsula, Scandinavia and to non-European colleagues. Prof Frank Hadler intends to sound out colleagues from Central and Eastern Europe. Suggestions were made for Spain (Munez, St Jacques de Compostela) and Portugal (José Magone). The next board meeting will take stock of these contacts and make the decision to welcome new entrants.

Following open discussion the GA passed to a vote on the renewal of officers of the Association. Are renewed unanimously the nominees listed here: Keiger J., C. Metzger, B. Bagnato, Manigand C., E. Obitchina, T. Schramm, F. Hadler, JF Eck, S. Schirmann. Were unanimously elected for the first time to the board: E. Mourlon-Druol, Clavert F., G. Fejérdy

The newly elected board then allocated functions. Are appointed as follows:

  • John Keiger, President of the AIHCE
  • SCHRAMM Thomas, Vice-President of the AIHCE
  • Chantal METZGER, Treasurer of the Association
  • Sylvain SCHIRMANN, Secretary General
  • Frédéric Clavert, Deputy Secretary General
  • Christine MANIGAND, Publications Manager

5 – Subscriptions

See point 2 above.

6 – Projects and prospects

The officers wished to establish the minimum of an annual meeting of the executive committee. This could take place in an easily accessible city (capital cities, eg London, Brussels, Berlin, Paris, etc.).

Three important points were raised:

  • The visibilityof the association: for activities (seminars, workshops or conferences), it is important to enter into a logic of cooperation with other organizations of historians. We need to develop convergence and synergies with associations of young researchers; and with certain national committees of the ICHS (International Congress of Historical Sciences). In this respect, links with RICHIE should be cemented, such as joint sessions at international conferences, including at their own conference in Budapest.
  • Developing convergence makes sense in view of the ICHS Congress inAugust 2020 in Poznan, Poland. Prof Schramm, Vice-President of the AIHCE, is one of the anchors of this congress. The gene​​ral theme is focused on Central Europe. The association should be present at this congress in line with the theme, which could be the subject of a symposium.  It is therefore necessary to establish within the next 2 years an idea of what – and who – we want to participate in Poznan. A schedule is therefore needed: in 2016, we should agree on our proposals; in 2017, we should send details of our proposals to ICHS, following the meeting of the ICHS in Moscow. This assumes we should renew our affiliation to the ICHS.
  • The Doctoral prize: the board wishes to create a Doctoral Prize (see meeting of 12 March 2015).The discussion at the GA revealed the material difficulties in the implementation of that prize: the prize languages, the procedure, staffing, and rules. The secretary general is charged with writing a note on this issue, identifying all difficulties and outlining a possible process. This note will serve as a starting point for a discussion on this point at the next board meeting.
  • Any other business evoked the prospect of a symposium in 2018, for the 50 years of the Association.

In conclusion all participants stressed the need for the renewal of activities to continue and to be on a regular basis.

Professor John Keiger, president of the Association, having confirmed that all items on the agenda had been discussed thanked those present and closed the General Assembly of the AIHCE at 1600 hours.

CFP (French / German): Defis internationaux et emergence d’un espace public en Europe depuis les annees 1970

Journées d’études de l’Institut historique allemand Paris en coopération avec le laboratoire d’excellence « Écrire une histoire nouvelle de l’Europe » et le réseau franco-allemand « Saisir l’Europe »18−19 juin 2015, Paris Date limite de candidature : 27 avril 2015.

L’historiographie des relations internationales en Europe après 1945 reste dominée par une focalisation sur les relations bilatérales et sur l’histoire politique. La création progressive d’un espace européen de communication depuis les années 1970 invite cependant à un changement de perspective, qui consiste à revoir l’étude du processus décisionnel, en mettant la société civile comme point de départ. Dans cet espace de communication émergent, on peut en effet constater des convergences dans les débats qui ont eu lieu dans différents pays européens sur des questions à caractère transnational. Il semble par conséquent utile de s’intéresser à ces convergences et de s’interroger sur l’impact qu’elles ont pu avoir sur les décisions politiques tant au niveau national qu’au niveau européen. Les problèmes environnementaux constituent une question à caractère transnational par excellence. En effet, la protection de la nature voire de l’héritage naturel ou bien l’approvisionnement en énergie, notamment l’utilisation de l’énergie nucléaire, ont suscité et suscitent toujours un vif intérêt dans l’opinion publique partout en Europe. Bien que ces questions aient, depuis les années 1970, fortement gagné en importance dans l’espace public, il semble important de ne pas négliger la dimension de longue durée, inhérente à ces questions. Les contributions devraient s’intéresser à un ou plusieurs des points mentionnés ci-dessous :

  • la perception des questions transnationales dans les différents espaces nationaux de communication (p.ex. études comparatives de discours et de sémantique)
  • la circulation d’idées, de concepts et de schémas de perception entre les différents espaces nationaux de communication
  • les activités des associations ou des ONG qui se sont engagées en faveur de problèmes environnementaux ou d’autres problèmes à caractère transnational dans un ou plusieurs pays européens
  • les institutions et les personnes qui ont servi d’intermédiaire, de manière délibérée ou nonconsciente, entre les différents espaces nationaux de communication
  • le travail parlementaire, tant au niveau national qu’au niveau européen, qui s’est emparé de tels problèmes et qui a réagi à l’opinion publique et/ou aux activités des ONG, faisant entrer de cette manière des sujets et des revendications concrètes dans le circuit de la décision politique
  • les conséquences de telles convergences sur l’agenda politique des différents gouvernements et chefs d’État ainsi que sur celle des institutions européennes
  • les conditions et les délais dans lesquels les questions d’intérêt public, comme par exemple les problèmes environnementaux, peuvent devenir des objets de la politique européenne
  • les sujets en lien avec l’Allemagne et/ou la France sont appréciés, mais pas obligatoires.

Ce workshop se situe dans le cadre d’un nouveau projet de recherche de l’Institut historique allemand Paris en coopération avec le laboratoire d’excellence « Écrire une histoire nouvelle de l’Europe ». Pour en savoir plus sur ce projet, consulter la rubrique « Recherche » sur le site web de l’institut, www.dhiparis.fr . Font partie du comité scientifique pour ce workshop : Éric Bussière (univ. ParisSorbonne/LabEx EHNE), Anahita Grisoni (« Saisir l’Europe »), Hélène Miard-Delacroix (univ. ParisSorbonne/LabEx EHNE) et Christian Wenkel (IHA). Cet appel à contribution s’adresse prioritairement à des jeunes chercheurs (étudiants avancés en Master 2, doctorants et post-doc). Les frais de voyage et d’hébergement seront pris en charge par l’IHA. La langue de travail sera le français, des communications en anglais seront toutefois acceptées. Merci de bien vouloir envoyer votre candidature (une page A4 environ) en français, en allemand ou en anglais avec un court C.V. (merci d’indiquer vos compétences linguistiques) dans un seul fichier PDF d’ici le 27 avril 2015 à cwenkel@dhi-paris.fr. Les candidats sélectionnés seront invités à envoyer leur communication d’ici le 8 juin 2015 au plus tard.

Colloque: Sociabilités et réseaux diplomatiques européens de 1919 à nos jours

Bruxelles, Académie Royale de Belgique (Cycle du Collège Belgique). 20-21 mars 2015.

Vendredi 20 mars 2015

  • 8h45-9h – Accueil des participants
  • 9h00-9h15 – Discours d´ouverture par Michel DUMOULIN, Professeur émérite à l’Université Catholique de Louvain, membre de l’Académie royale de Belgique

9h15-9h45 – Introduction du colloque par les organisateurs

  • Vincent GENIN, Université de Liège
  • Thomas RAINEAU, Paris IV-Sorbonne / Institut Universitaire Européen
  • Matthieu OSMONT, Institut culturel franco-allemand de Tübingen

9h45-10h15 – Conférence inaugurale

Laurence BADEL, Professeur à Paris I-Panthéon Sorbonne: Pratiques diplomatiques et « nouvelles relations internationales »

10h15-10h45 – Pause-café

10h45-13h – La diplomatie traditionnelle remise en question ?

Présidence : John KEIGER (Université de Cambridge).

  • 10h45-11h30 Marion ABALLEA (IEP Strasbourg) : L’ambassade de France à Berlin au lendemain de la Première Guerre mondiale : bastion de la tradition diplomatique à l’heure de la “nouvelle diplomatie” ? (1919-1933)
  • 11h30-12h15 – Renaud MELTZ (Université de Polynésie) : Les diplomates français et l’opinion publique dans l’entre-deux-guerres : le cas de la non-intervention dans la guerre civile espagnole
  • 12h15-13h00Radu Albu COMANESCU (Université de Cluj-Napoca) : Diplomacy : Building Europe through Family and Friends

Déjeuner 13h-14h15

14h15-18h30 – Nouveaux acteurs et réseaux

Présidence : Philippe RAXHON (Université de Liège)

  • 14h15-15h00Judith BONNIN (Université Paris VII) : D’une politique européenne partisane à une diplomatie d’État : sociabilités, réseaux et pratiques diplomatiques des socialistes français entre 1971 et le début des années 1980
  • 15h00-15h45Sonja GROSSMANN (Université de Tübingen) : Diplomates publics entre Est et Ouest : Les Associations d’amitié avec l’URSS en Europe occidentale
  • 15h45-16h30 – Victor FERNANDEZ-SORIANO (Université Libre de Bruxelles) : Le Mouvement Européen contre la dictature franquiste (1962). Une diplomatie européenne parallèle ?

16h30-17h00 – Pause-café

17h00-18h30Table-ronde sur les mutations post-1989 des diplomaties d´Europe centrale et orientale

Sous la présidence de Christian LEQUESNE (Sciences Po / CERI).

Avec la participation de :

  • M. Pavel Fischer, Consultant, ancien directeur politique du Ministère tchèque des affaires étrangères, ancien ambassadeur de la République tchèque en France, ancien Conseiller diplomatique du Président Vaclav Haval.
  • Dr András Balogh, historien, chargé d’affaires et envoyé extraordinaire de la République de Hongrie en Belgique, ancien ambassadeur de la République de Hongrie en Thaïlande (sous réserve)
  • S. E. Raoul Delcorde, Ambassadeur du Royaume de Belgique au Canada, ancien ambassadeur en République de Pologne, chargé de cours à l’Université catholique de Louvain

Samedi 21 mars 2015 – Les nouvelles enceintes européennes et internationales

Matin 9h15-10h45 – Présidence : Eric BUSSIÈRE (Paris IV Sorbonne)

  • 9h15-10h00 – Emmanuel MOURLON-DRUOL (Université de Glasgow) : Éduquer à l’Europe? Le conseil européen comme instrument de socialisation des chefs de gouvernement aux rouages de la CEE/UE (1974-1992)
  • 10h-10h45 – Benedetto ZACCARIA (Université de Padoue) : The European Commission as a Cold War player. The case of EEC-Yugoslav relations during the 1970s

Pause : 10h45-11h15

Matin 11h15-12h45 – Présidence : Catherine LANNEAU (Université de Liège)

  • 11h15-12h00 – Noël BONHOMME (Paris IV Sorbonne) : Le Groupe des Sept et les deux Europes: « grandes » et « petites » diplomaties européenne face aux impératifs de la gouvernance gobale (années 1970-1980)
  • 12h00-12h45 – Simon GODARD (Paris I Panthéon Sorbonne) : Le Conseil d’Aide Économique Mutuelle (CAEM) et la construction d’une diplomatie économique parallèle dans l’Europe socialiste (1962-1989)

Déjeuner 12h45-14h15

14h15-16h30 – D’autres voies de la diplomatie

Présidence : Michel DUMOULIN (Université Catholique de Louvain)

  • 14h15-15h00 – Olivier SIBRE (Paris IV Sorbonne) : Les diplomates du Saint-Siège : un corps singulier en mutation ? (1919-2005)
  • 15h00-15h45Alexandre BOZA (CHSP – Sciences Po – Paris) : Représenter l’humanité : les diplomates français et la promotion des droits de l’homme au sortir de la Seconde Guerre mondiale

Conclusions du colloque. 15h45-16h15

  • Vincent GENIN, Université de Liège
  • Thomas RAINEAU, Paris IV-Sorbonne / Institut Universitaire Européen
  • Matthieu OSMONT, Institut culturel franco-allemand de Tübingen

In memoriam: Jacques Bariéty

Auteur: Chantal METZGER (Professeur émérite des Universités)

Notre association vient de perdre en la personne de Jacques Bariéty son président honoraire. Il fut surtout, de 1982 à 2010, le dynamique président de l’Association internationale d’histoire contemporaine de l’Europe, fondée en 1969 par Fernand L’Huillier après le printemps de Prague pour permettre aux historiens de l’Europe de l’Est de maintenir et de développer les contacts avec leurs collègues occidentaux. Grâce à son action, l’AIHCE est devenue un lieu scientifique privilégié de rencontres et d’informations entre professeurs et chercheurs de haut niveau travaillant sur l’histoire des relations internationales en Europe de 1815 à nos jours. Grâce à son action également, notre association s’est ouverte davantage aux pays de l’Est de l’Europe après 1989/1990. Il a toujours continué après avoir quitté la présidence de l’AICE à s’intéresser à ses activités.

Né à Paris le 11 janvier 1930, Jacques Bariéty nous a quittés le 20 novembre 2014, à la veille de son 85ème anniversaire. Fils d’un célèbre médecin pneumologue, il a fréquenté les Lycées Condorcet et Henri IV avant de se consacrer à sa passion, l’histoire, et de commencer ses études à la Faculté des Lettres de Paris.

Agrégé d’histoire, il a entamé une longue carrière d’enseignant dans l’Est de la France (lycée de Nancy en 1954) tout en débutant ses recherches sur les relations franco-allemandes et l’histoire de l’Allemagne. Ses premiers écrits portent sur Franz von Papen et l’accession de Hitler au pouvoir. Dès 1957, il participe aux travaux de la Commission interalliée d’étude des archives allemandes séquestrées à Whaddon Hall (Grande-Bretagne) aux côtés d’historiens américains et britanniques. Il se rend ensuite en Allemagne où il enseigne à l’Institut français de Bonn (1959) et devient, l’année suivante, membre de la Commission internationale de publication des archives diplomatiques allemandes. De 1968 à 1971, il dirige l’Institut français de Francfort-sur-le-Main.

Il entre dans la carrière universitaire en occupant, à son retour d’Allemagne en 1971, le poste de Maître assistant à la faculté des Lettres de Metz, avant de rejoindre l’université de Strasbourg où il occupera les fonctions de Directeur de l’Institut d’histoire contemporaine à partir de 1975. Il est nommé en 1979, Professeur d’histoire contemporaine à l’université de Paris IV-Sorbonne et y restera jusqu’à son départ en retraite en 1996. Il était Professeur émérite.

Ses travaux portent tous sur les relations franco-allemandes. Sa thèse d’Etat sur Les relations franco-allemandes après la première guerre mondiale fut couronnée par le prix Gobert de l’Académie française en 1977. Il publie de nombreux livres avec ses collègues, Raymond Poidevin, Les relations franco-allemandes de 1875 à 1977, Jacques Droz, République de Weimar et régime hitlérien, Jean-Marie Valentin et Alfred Guth, La France et l’Allemagne entre les deux-guerres mondiales ; Pierre Miquel, Journal de Raymond Poincaré de 1919 ; René Pillorget, France-Bavière, allers-retours, 100 ans de relations franco-bavaroises. La plupart d’entre eux sont utilisés par des générations d’étudiants et prouvent aussi qu’il était très apprécié de ses collègues, spécialistes des relations franco-allemandes.

Il a aussi contribué à la publication de nombreux colloques de l’AIHCE et notamment à celui consacré à Aristide Briand, la Société des nations et l’Europe (1919-1932) en 2007. En 2011 paraissait son dernier livre, A la recherche de la paix France-Allemagne un commentaire des cahiers d’Oswald Hesnard, conseiller et ami d’Aristide Briand. Tous ces travaux illustrent l’importance et l’impact de son œuvre scientifique.

Reconnu au niveau national et international comme un grand spécialiste de l’Allemagne, J. Bariéty fut responsable de la publication des Documents diplomatiques français (années 1920), membre de la commission des archives du ministère des Affaires étrangères (1975-2011) et de 1981 à 2004, conseiller historique auprès du ministère des Affaires étrangères.

Son autorité scientifique le conduisit également à assumer diverses responsabilités au niveau universitaire puisqu’il fut membre élu du Comité consultatif des universités (1973-82) et du Comité national du CNRS (1976-82), et auditeur à l’Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN) (1980-1981).

Il était très apprécié de ses collègues et entretenait des relations notamment au sein de l’AIHCE avec des chercheurs de tous les pays d’Europe, mais aussi des Etats-Unis, du Canada et du Japon.

Par son enseignement, ses ouvrages, ses activités auprès de nombreuses instances, sa présence au sein du Comité scientifique de nombreuses revues, il a contribué à la formation de plusieurs générations d’historiens. Ils n’oublieront pas sa direction de recherche, ses interventions dans les soutenances, dans les débats, la fidélité de sa participation aux réunions organisées par les jeunes chercheurs. Cet historien, d’une immense culture, toujours clair et précis dans ses communications et ses interventions, a grandement contribué à faire connaître l’histoire des relations internationales à travers l’exemple franco-allemand dans le monde entier. Tous ses collègues, dont de ses nombreux anciens élèves, comme moi, sont infiniment touchés par cette perte.

International Association of Contemporary History of Europe

Robert Schuman et Jean Monnet
Robert Schuman et Jean Monnet – (c) Union européenne 2011

Adresse : Prof. John Keiger
University of Cambridge
Department of Politics and International Studies (POLIS),
University of Cambridge,
Room 321, Alison Richard Building, 7 West Rd,
CAMBRIDGE, CB3 9DT, UK
e-mail : jk586 [at] cam.ac.uk

  • Président : John Keiger (Université de Cambridge)
  • Vice-présidents : Franz Knipping (Université de Wuppertal),
  • Tomasz Schramm (Université de Posnan)
  • Secrétaire général : Sylvain Schirmann (Université de Strasbourg)
  • Secrétaire général adjoint : Jean-François Fayet (Université de Genève)
  • Trésorier : Chantal Metzger (Université de Nancy 2)
  • Responsable des publications : Christine Manigand (France)

Membres

J. Charles Barthel (Centre R. Schuman de Luxembourg), Bruna Bagnato (Université de Florence), Ion Bulei (Université de Bucarest), Jean-François Eck (Université Charles de Gaulle – Lille), Frank Hadler (Université de Leipzig), Dusan Kovacs (Université et Académie Slovaque – Bratislava), Horst Möller (Université de Munich), Evgeniya Obichkina (MGIMO – Université de Moscou)

Activités 2010

  • Réunions du Bureau : 15-16 janvier 2010 à Paris
  • Assemblée générale : 27 août 2010 à Amsterdam dans le cadre du congrès du CISH

Publications

Depuis la dernière Assemblée générale (2005), l’association a publié :

  • Carole FINK, Frank HADLER, Tomasz SCHRAMM, (dir.), 1956, European and Global Perspectives, Leipzig, Leipziger Universitätsverlag, 2006
  • Jacques BARIETY (dir.), Aristide Briand, la Société des Nations et l’Europe 1919–1932, Strasbourg, Presses Universitaires de Strasbourg, 2007
  • Marta PETRICIOLI & Donatella CHERUBINI (éds), Pour la paix en Europe. Institutions et société civile dans l’entre-deux-guerres, Bruxelles, PIE Peter Lang, 2007
  • Antoine FLEURY, Lubor JILEK (éds), Une Europe malgré tout (1945-1990). Contacts et réseaux culturels, intellectuels et scientifiques entre Européens dans la guerre froide, BRUXELLES, PIE Peter Lang, 2009
  • L’association a une collection chez PIE Peter Lang à Bruxelles, intitulée L’Europe et les Europes 19e et 20e siècles

Programme 2011

Réunions

  • Réunion du bureau à Munich en janvier 2011 avec journée d’études consacrée à la France dans la guerre froide. La date reste encore à fixer.
  • 2e réunion du bureau (lieu et date à déterminer)

Publications

  • Publications des actes du colloque 2010 , Formation et décomposition des États européens au XXe siècle et des travaux du thème 1 du congrès du CISH, Chute des Empires, thème 1 dont l’Association a été co-organisatrice.